Les élections sont terminées; le vrai travail commence!

147

Notre syndicat a adopté une approche non partisane tout au long de cette campagne et s’est concentré sur les enjeux qui comptent pour les Teamsters.

Les élections sont terminées. Les résultats sont connus. Les Canadiennes et les Canadiennes ont fait connaître leurs préférences.

Je voudrais féliciter le premier ministre Trudeau au nom des 125 000 membres de notre syndicat et je lui souhaite bonne chance. Les élections sont peut-être terminées, mais les vrais défis l’attendent maintenant. Les électeurs ont opté pour un gouvernement minoritaire et j’espère que les libéraux travailleront avec les autres partis afin de faire avancer des politiques progressistes pour les Canadiens.   

Puisque nous avons ce soir un gouvernement minoritaire, les Canadiens et les Canadiennes d’un bout à l’autre du pays s’attendent à ce que tous les chefs de partis collaborent. Plusieurs défis d’importance devront être relevés et le temps n’est pas aux politicailleries, mais à la coopération pour le bien de tous et toutes.

Notre syndicat a adopté une approche non partisane tout au long de cette campagne et s’est concentré sur les enjeux qui comptent pour les Teamsters.

Nous avons parlé du fait que les femmes enceintes qui cessent de travailler pour éviter des préjudices à elles-mêmes ou à leur bébé n’ont pas accès à de généreux programmes d’indemnisation provinciaux si elles sont employées dans une industrie sous réglementation fédérale. C’est une injustice que le Parlement devra corriger.

Nous avons attiré l’attention sur la façon dont la fatigue chez les travailleurs du transport compromet la sécurité publique, diminue la productivité et nuit à la santé des travailleurs. Pour s’attaquer à ce problème, il faudra des règlements fiables et fondés sur des données probantes qui ne sont pas dictés par les entreprises et leurs lobbyistes.

Nous avons expliqué comment l’automatisation et l’intelligence artificielle pourraient faire disparaître près de 40 % des emplois au cours des prochaines décennies. Le Canada aura besoin de vision et de leadership pour élaborer des politiques qui aideront les travailleurs à s’adapter et à faciliter la transition.

Enfin, nous avons parlé de l’importance de la santé mentale en milieu de travail. Saviez-vous que le coût économique des problèmes et des troubles de santé mentale au Canada est de plus de 51 milliards de dollars, selon la Commission de la santé mentale du Canada ?

Ces élections ont été très conflictuelles et parfois des coups sous la ceinture ont été donnés. Au cours des prochaines années, les politiciens de toutes les allégeances devront se concentrer sur l’unité et la lutte contre la diffamation. Les défis auxquels nous sommes confrontés sont trop grands et ne pourront être relevés par une nation divisée.

Je remercie tous les Teamsters et leurs familles qui ont pris le temps d’aller voter, de s’impliquer et de rester informés tout au long de cette campagne.

Solidairement,

François Laporte