Un exemple de solidarité syndicale

122
bras

Lors de la négociation du Groupe Alex Coulombe pour les succursales de Trois-Rivières, St-Georges de Beauce et de La Malbaie, l’employeur a essayé par tous les moyens d’enlever une clause dans ces conventions collectives qui garantissait au salarié un égal salaire même s’il effectuait une tâche moins rémunérée.

Ces trois accréditations ont été négociées en même temps autour de la même table. Bien qu’elles soient indépendantes les unes des autres, les succursales ont consenti à s’unifier pour partager la même vision syndicale.

Après 18 rencontres avec l’employeur, nous pouvons affirmer que les membres sont restés unis et cohérents. L’employeur essayait certainement de créer de la dissidence dans notre unité de négociation en proposant des augmentations de salaire alléchantes et semer la discorde.

Unanimement, les délégués ont clairement indiqué à l’employeur qu’ils pensaient à ceux qui seraient affectés par la perte de la clause de convention collective. Lors des assemblées générales, les membres ont félicité le comité de négociation pour leur solidarité.

Lors de la présentation du renouvellement de la convention collective, les membres ont accepté les offres à 100%

Un grand merci aux différents comités syndicaux qui ont accepté de faire un effort pour le bien du plus grand nombre, leur collègue toutes anciennetés confondues. Eh oui, la solidarité existe toujours!