Régime d’assurance collective pour les 65 ans et plus

153
Senior_ordinateur

Récemment, nous avons participé au renouvellement du Régime d’assurance collective dans un marché d’alimentation. L’Employeur voulait changer de compagnie d’assurance en raison de l’augmentation des primes d’assurance pour l’employeur et les employés.

Ce dernier a trouvé une compagnie qui maintenait les mêmes avantages, une prime similaire à l’ancienne, mais avec le gel des primes pour une période de 16 mois, ce qui représentait un avantage économique pour tous.

Nous avons alors eu le réflexe de demander si la compagnie d’assurance était deuxième payeur après l’assurance gouvernementale, c’est-à-dire si le régime privé offrait une couverture complémentaire au régime public. L’employeur n’avait pas fait cette vérification et suite à la demande de renseignement, la réponse fut positive.

Cela implique, pour les personnes de 65 ans et plus, qu’elles peuvent décider d’adhérer au régime public et de conserver la couverture complémentaire offerte par le régime privé. Ainsi, pour des médicaments non couverts par le régime public ou pour une partie non remboursée d’un produit, le régime d’assurance collective vient combler la différence selon l’entente négociée. Généralement, la prime d’un travailleur de 65 ans et plus augmente et il peut être avantageux pour ce dernier de combiner les couvertures publique et privée.

Il est donc très important de vérifier, particulièrement dans les commerces au détail, mais dans les autres secteurs également, si les régimes d’assurance collective protègent les 65 ans et plus. En effet, on peut constater qu’il y a une croissance de la présence des salariés âgés sur le marché du travail. Cette tendance s’explique notamment par le vieillissement de la population. Cette évolution se justifie également du fait que plusieurs travailleurs choisissent de repousser leur retraite, de même que plusieurs retraités qui réintègrent le marché du travail.