Molson confirme l’abolition de 140 emplois!

186

Quand modernisation rime avec abolition….

À l’approche de la date du déménagement à sa nouvelle brasserie de l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, Molson annonce officiellement le licenciement de 140 employés syndiqués.

« Ces licenciements ont été rendus publics en juin 2020 et 90 % sont des travailleurs temporaires qui aident à la transition vers la nouvelle brasserie de Longueuil et des employés qui préparaient leur départ pour la retraite »,

explique toutefois dans un courriel Frédéric Bourgeois-LeBlanc, spécialiste principal aux communications corporatives de Molson Coors. « Les licenciements s’étireront sur les huit prochains mois au rythme du transfert de nos activités vers la nouvelle brasserie. »

La nouvelle brasserie d’une capacité de production de 2,5 millions d’hectolitres par an sera hautement automatisée, ce qui a un impact sur les besoins en main-d’œuvre. La baisse de popularité de la bouteille brune, plus intensive en main-d’œuvre, au bénéfice de la canette explique aussi les licenciements, se désole Éric Picotte, président de la division Molson du syndicat des Teamsters.

« La dernière restructuration fait en sorte qu’on passe de 515 travailleurs syndiqués à 350 », calcule M. Picotte.

« Quand je suis arrivé au syndicat, en 2011, nous étions environ 850 travailleurs à la production et à la distribution. Dix ans plus tard, nous ne serons plus que 350. »

– Éric Picotte, président de la division Molson du syndicat des Teamsters

FIN DE LA PRODUCTION RUE NOTRE-DAME

Près de trois ans après le début du chantier, la construction du complexe brassicole comptant près de 2 millions de pieds carrés de plancher au total tire à sa fin.

Le déménagement vers Longueuil est déjà bien entamé. « Une très bonne partie de la distribution part déjà de Longueuil, dit M. Picotte. Les dernières routes partiront de la rue Dickson [précédent centre de distribution] en juillet. Le déménagement de la production est prévu pour la fin de l’été et l’automne », ajoute le président du syndicat, qui a visité récemment la nouvelle brasserie.

Équipée en neuf, sauf exception, la nouvelle brasserie devrait compter trois chaînes hautement productives : bouteilles, canettes et fûts.

Selon les chiffres dévoilés en 2019, la chaîne de canettes tournera à 1900 canettes par minute, avec possibilité de l’amener à 2100 canettes par minute. La chaîne de bouteilles roulera à 1000 bouteilles par minute. À titre de comparaison, la vieille usine du Vieux-Montréal comptait cinq chaînes.

La chaîne de canettes M4 sera la dernière à être démantelée. L’arrêt est prévu le 2 octobre prochain. Une bonne partie de ces équipements seront transférés à la nouvelle adresse. Molson avait investi 42 millions en 2011 pour sa chaîne de canettes.